Je gebruikt Internet Explorer. Deze site werkt het best op een recentere browser zoals Chrome, Firefox of Safari. Lees hier meer

Le musée est fermé pour tenter d’empêcher la propagation de COVID-19. Plus d’infos.
01 Christoph Niemann Robot Morph 1
PRESSE

Hello, Robot.

Le Design entre l’Homme et la Machine

Main d’œuvre à l’usine, personnage dans un film ou drone militaire : chacun sait à quoi ressemble un robot. Mais en avez-vous déjà rencontré un ? Chaque jour, l’écart entre l’homme et la machine se réduit, et l’avènement du smartphone a déjà définitivement changé notre vie. L’exposition Hello, Robot. Le design entre l’Homme et la Machine met notre relation avec la technologie entièrement à nu.

Hello Robot Yves Gellie Human Version 2 07 Nexi

Drones de transport, capteurs intelligents, industrie 4.0 : depuis quelques années, la robotique s’installe dans nos vies et bouleverse notre quotidien. Le design joue un rôle essentiel dans ce processus, car ce sont les designers qui créent les interfaces entre l’homme et la machine. Du 27 octobre 2017 au 15 avril 2018, le musée présente une importante exposition permettant pour la première fois de donner un éclairage particulier sur l’essor actuel de la robotique. L’exposition Hello, Robot. Design between Human and Machine est une coopération entre Design Museum Gent, le Vitra Design Museum et le MAK Vienne. L’exposition présente plus de 200 objets issus des domaines du design et de l’art : des robots utilisés dans la vie domestique, dans le secteur des soins et de l’industrie, mais aussi des jeux vidéo, des installations médias ainsi que des exemples issus du monde cinématographique et de la littérature. Cette exposition montre la multiplicité de formes que prend la robotique aujourd’hui, et élargit également le débat sur les questions éthiques, sociales et politiques que soulève l’industrie de la robotique aujourd’hui.

Au cours de la dernière décennie, la robotique a connu une véritable mutation avec l’arrivée du numérique. Aujourd’hui, les robots ne se contentent plus de fabriquer des voitures et des machines à laver ou de nous conduire dans des trains automatisés d’un terminal d’aéroport à un autre, mais ils sont présents sous les formes les plus diverses : dans des appareils électroménagers capables de communiquer, ce que l’on appelle l’Internet des objets, jusqu’aux algorithmes intelligents dans les programmes informatiques, appelés Bots. Si la robotique était auparavant un domaine réservé aux ingénieurs et experts en informatique, les designers contribuent largement aujourd’hui à son essor actuel. En effet, ce sont souvent eux qui choisissent comment et où nous sommes confrontés aux robots, le type de relation que nous avons avec eux, et la manière dont nous interagissons avec eux ou dont ils interagissent avec nous.

L’exposition Hello, Robot. nous fait découvrir l’univers des robots en quatre volets. Le premier volet de l’exposition se consacre à la fascination que les « humains » artificiels provoquent à l’ère de la modernité et à la manière dont la culture des masses populaires a influencé notre perception des robots. Le deuxième volet se concentre sur les domaines dans lesquels la robotique a effectué sa percée pour la première fois : l’industrie et le monde du travail. Alors que le robot est aujourd’hui fréquemment décrit dans ce contexte comme une menace pour les emplois, Hello, Robot. éclaire le débat actuel sur la question sous des perspectives très variées. La gamme des objets exposés est très large : du robot industriel classique à une installation réalisée par le collectif RobotLab, où un robot écrit à la chaîne des manifestes, posant ainsi la question de savoir où se trouve la frontière entre le travail qui peut être automatisé et la créativité humaine. Le troisième volet de l’exposition montre comment la nouvelle technologie est de plus en plus présente dans notre vie quotidienne comme un « ami et soutien », dans nos tâches domestiques, dans le domaine des soins, comme un compagnon numérique ou encore pour le cybersexe. Le quatrième volet se penche sur la disparition progressive des limites entre l’homme et les robots, par exemple, lorsque nous habitons dans un bâtiment « intelligent », évoluons dans une « smart city » ou encore lorsque nous nous faisons implanter des capteurs intelligents.

14 Yonezawa Directional Robot

Hello, Robot. montre clairement que, depuis des décennies, l’expansion de la robotique s’accompagne d’une certaine ambivalence. Aujourd’hui comme alors, le débat sur l’intelligence artificielle oscille entre utopie et dystopie, entre l’espoir d’un monde meilleur, technologiquement avancé et la peur d’une dépossession de l’homme. Dans ce contexte, la question sur la responsabilité des designers se pose alors à nouveau.

La controverse sur la bonne approche de la robotique se traduit également dans 14 questions qui, tel un leitmotiv, guident les pas du visiteur tout au long de l’exposition. Elles l’invitent à s’interroger sur sa propre attitude à l’égard des nouvelles technologies et montrent que, dans la robotique, possibilités et risques sont souvent intimement liés. Car, s’il est vrai que la robotique est devenue plus accessible, plus personnelle, voire souvent indispensable, une question demeure : permet-elle de rendre notre monde meilleur ?

Les 14 questions de l’exposition

  1. Avez-vous déjà rencontré un robot ?
  2. Quelle a été votre première expérienceavec des robots ?
  3. Croyez-vous que nous ayons besoin derobots ?
  4. Les robots sont-ils nos amis ou nos ennemis ?
  5. Faites-vous confiance aux robots ?
  6. Pensez-vous que votre travail pourrait être effectué par un robot ?
  7. Aimeriez-vous vous-même devenir fabricant ?
  8. Dans quelle mesure aimeriez-vous pouvoir compter sur des auxiliaires intelligents ?
  9. Que ressentez-vous quand des objets éprouvent des sentiments pour vous ?
  10. Croyez-vous en la mort et la résurrection des objets ?
  11. Aimeriez-vous qu’un robot s’occupe de vous ?
  12. Aimeriez-vous devenir meilleur que nature ?
  13. Le robot prendra-t-il la première place dans l’évolution ?
  14. Aimeriez-vous vivre dans un robot ?
07 Dunne and Raby Robot 4

Des partenaires internationaux

Cette exposition est le fruit d’un travail de coopération entre le Vitra Design Museum, le MAK – Musée autrichien d’arts appliqués et art contemporain, Vienne, et Design Museum Gent. Les commissaires de l’exposition sont Amelie Klein (Vitra Design Museum), Thomas Geisler, Marlies Wirth (MAK Vienne) et Fredo de Smet (Design Museum Gent, commissaire-conseil). Le groupe de conseillers est composé d’experts internationaux sur le thème de la robotique, notamment Bruce Sterling, auteur de science-fiction et activiste du Net ; Gesche Joost, directrice du Design Research Lab à l’université des arts de Berlin et membre de plusieurs conseils consultatifs du gouvernement allemand sur le thème de « l’industrie 4.0 » ; Carlo Ratti, architecte et directeur du MIT Senseable City Lab à Cambridge, États-Unis ; Sabine Himmelsbach, historienne des arts médiatiques et directrice de la HeK (Maison des arts électroniques) de Bâle ; ainsi que Paul Feigelfeld, spécialiste des médias et de la culture et coordinateur du Digital Cultures Research Lab de l’université Leuphana de Lunebourg.

  • Artistes participants

    Flag icon

    Woody Allen, Archigram, Asmbld, automato.farm, Hanna Barbera, Philip Beesley, Wafaa Bilal, Francis Bitonti, Björk, Julius Breitenstein, Bureau d’études, Sander Burger, Edward Burtynsky, Dan Chen, Jan De Coster, Douglas Coupland, Daft Punk, Disney/Pixar Animation Studios, Dunne & Raby, ECAL, Tal Erez, Flower Robotics, Vincent Fournier, Yves Gellie, Gramazio & Kohler Research/ETH Zurich, Kevin Grennan, Susanna Hertrich, Höweler + Yoon Architecture, Zan-Lun Huang, Ted Hunt/Luke Sturgeon/Hiroki Yokoyama, IAAC/Vicente Guallart, ICD University of Stuttgart, Interactive Architecture Lab/UCL the Bartlett, Alfredo Jaar, Spike Jonze, Joris Laarman Lab, Floris Kaayk, Friedrich Kiesler, Elizabeth King/Richard Kizu-Blair, Dirk Vander Kooij, Kraftwerk, KRAM/WEISSHAAR, Stanley Kubrick, George Lucas, Greg Lynn, Keiichi Matsuda, MIT Senseable City Lab, Shawn Maximo, Moth Collective, NASA, Next Nature Network, Christoph Niemann, Tatsuya Matsui, Ruben Pater/Gonçalo F Cardoso, Johanna Pichlbauer/Mia Meusburger, Eric Pickersgill, Joseph Popper, Gerard Ralló, Carlo Ratti Associati, RC4/UCL the Bartlett/CurVoxels, Alexander Reben, robotlab, Rafaël Rozendaal, Philipp Schmitt/Stephan Bogner/Jonas Voigt, Takanori Shibata, Masamune Shirow, Hajime Sorayama, Ismael Soto, Bruce Sterling/ Sheldon Brown, Superflux, Jacques Tati, Kibwe Tavares, Osamu Tezuka, Anouk Wipprecht et beaucoup des autres.

Catalogue de l’exposition

Hello, Robot. Design between Human and Machine

Le livre Hello, Robot. Le design entre l’homme et la machine (disponible en allemand et en anglais) accompagne l’exposition en présentant les différents domaines dans lesquels nous rencontrons déjà aujourd’hui des machines intelligentes : dans l’industrie, l’armée et notre vie quotidienne ; dans les chambres d’enfants et les maisons de retraite ; dans nos corps et dans le Cloud, en faisant nos courses et dans notre vie sexuelle ; dans les jeux vidéo, sans oublier bien sûr, le cinéma et la littérature. 

Au travers d’essais et d’entretiens très détaillés, les experts tentent de répondre à la question de savoir comment faire face au fait que notre environnement devient de plus en plus numérique, intelligent et autonome. Ils nous éclairent sur notre rapport, parfois ambivalent, aux nouvelles technologies et débattent des questions éthiques et politiques que la robotique nous pose en tant qu’individus et que société. 

Contributeurs : Rosi Braidotti, Douglas Coupland, Anthony Dunne & Fiona Raby (Dunne & Raby), Christoph Engemann, Paul Feigelfeld, Gesche Joost, Amelie Klein, Carlo Ratti, RobotLab, Bruce Sterling, et beaucoup des autres. 

La mise en page du livre a été réalisée par un algorithme en collaboration avec Double Standards, Berlin. Illustration de la couverture : Christoph Niemann.

Information pratiques

Hello, Robot. 
27.10.2017 – 15.04.2018
Entrée: € 10 | € 8 | € 6 | € 2 | € 0

Ouvert tous les jours de la semaine de 9:30 à 17:30
Ouvert le week-end, les jours fériés et pendant les vacances scolaires
de 10:00 à 18:00
Fermé le mercredi

Plus d’information presse et ou matériel visuel (non destiné à la publication)

Sandra Plasschaert
Cats Communication
Press & PR

+32 479 35 10 39
sandra@catscommunication.be


Simon Adriaensen
Design Museum Gent
Communication

+32 09 234 68 88
simon.adriaensen@stad.gent