Je gebruikt Internet Explorer. Deze site werkt het best op een recentere browser zoals Chrome, Firefox of Safari. Lees hier meer

Ouvert aujourd’hui de 10:00 à 18:00
préparez votre visite
Lina Bo Bardi press header
PRESSE

Lina Bo Bardi Giancarlo Palanti

Studio d’Arte Palma 1948-1951

Au travers de cette exposition, Design Museum Gent raconte l’histoire d’une des figures les plus emblématiques de l’architecture du 21e siècle. En plus d’architecte, cette Italo-brésilienne a été écrivaine, scénographe, illustratrice et créatrice de meubles. C’est ce dernier domaine d’expression, souvent oublié jusqu’ici, que le musée a choisi de mettre en lumière.

Lina Bo Bardi Giancarlo Palanti. Studio d’Arte Palma 1948-1951 est une ode à l’architecte italo-brésilienne Lina Bo Bardi. L’exposition présente la plus grande collection de meubles Bo Bardi jamais réunis, parmi lesquels, à l’avant-plan, ceux qu’elle a réalisés au Studio d’Arte Palma qu’elle a fondé avec l’architecte italien Giancarlo Palanti.

Ce n’est qu’au cours des travaux de recherche préparatoires à l’exposition, réalisés en étroite concertation avec l’Instituto Bardi/Casa de Vidro, que le rôle véritablement joué par Palanti dans la conception de meubles a été éclairci. Certaines pièces qui, jusqu’ici, avaient toujours été attribuées à Lina Bo Bardi auraient été créées en étroite collaboration avec Palanti. L’expo est dès lors l’occasion de faire revivre son œuvre en grande partie oubliée.

 

Approche multidisciplinaire

Nombre d’objets exposés, principalement des chaises et des fauteuils, sont des pièces rares ramenées du Brésil. Lorsque Nina Yashar, fondatrice de la galerie milanaise Nilufar qui a accueilli l’exposition dans le cadre du Salone del Mobile de 2018, a visité la Maison de Verre ou Casa de Vidro de Lina Bo Bardi à São Paulo, elle a tout de suite été intriguée. Pendant trois ans, elle a pris le temps de reconstruire l’histoire de Lina Bo Bardi.

« La démarche de Lina est l’exemple type d’une approche multidisciplinaire. Son œuvre est la synthèse parfaite entre innovation et préservation des racines culturelles. Elle a ainsi réalisé plusieurs projets pionniers à forte connotation humaniste et anthropologique. Les oppositions maintiennent l’équilibre de son œuvre : perfection anatomique opposée aux imperfections faites main, minimalisme opposé à une sensualité plutôt baroque », explique Nina Yashar.

Berceau du design brésilien

Tandis qu’en Italie, Lina Bo Bardi faisait connaissance avec le modernisme et le rationalisme, au Brésil elle s’imprégnait de la puissance des paysages, des matériaux naturels et de la culture brésilienne. Pionnière du mobilier moderne, au berceau du design brésilien, on lui doit entre autres la première chaise pliable et empilable.

Étant donné que la plupart de ses meubles répondent à une besoin précis dans un contexte bien déterminé, leur production est relativement limitée. À la fois icônes et objets du quotidien, ils se situent aussi bien dans le passé que dans le présent, grâce à un parfait équilibre entre le respect des règles et la liberté d’expression. Ces caractéristiques les rendent intemporels et en font les représentants d’une sorte de modernisme séculaire qui expriment avec force la philosophie généreuse et universelle de cette architecte révolutionnaire.

Podiums en briques

La scénographie de l’exposition a été confiée aux Italiens du Space Caviar. Ceux-ci se sont inspirés de l’œuvre réalisée par Lina Bo Bardi pour l’église d’Espirito Santo do Cerrado, qui se caractérise par une simplicité sophistiquée, typique de la créatrice. Outre les meubles, installés sur des estrades en brique, l’expo comprend aussi une série de photos d’archives qui invitent le visiteur à se plonger dans l’univers de Lina Bo Bardi.

Biographie

Architecte, designer, scénographe, rédactrice, écrivaine et illustratrice, Lina Bo Bardi (1914-1992) était une femme aux multiples talents qui tout au long de sa vie a porté un regard généreux et sans compromis sur le design. Après des études d’architecture en Italie pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle s’engage dans la résistance, une expérience qui lui inspirera sa conception de l’architecture comme un fait politique et social. À partir de 1946, elle continuera à développer sa vision au Brésil, en écrivant des textes engagés et en réalisant des bâtiments et des cadres singuliers.

En intégrant ses propres objets de mobilier et de décoration dans ses projets, et en s’occupant souvent elle-même de la commissariat des programmes des bâtiments publics, Lina Bo Bardi a tenté de produire des sens communs, de créer un lien entre l’homme et l’espace. Elle a utilisé sa connaissance des métiers et des procédés de fabrication afin de rendre visibles les qualités naturelles et locales des matériaux et des cultures. La collaboration avec d’autres disciplines a été cruciale pour l’échange de savoirs. Bo Bardi s’est notamment associée à l’architecte italien Giancarlo Palanti pour fonder l’Estúdio de Arte e Arquitetura Palma, et créer et produire ensemble différents meubles.

DING Vitrine

Dans le cadre de cette exposition, la DING Vitrine (Drabstraat 2) présente une sélection d’œuvres de jeunes designers belges qui se sont inspiré des idées et des procédés de Lina Bo Bardi.

Information pratiques

Lina Bo Bardi Giancarlo Palanti. Studio d’Arte Palma 1948 - 1951
25.10.2019 – 16.02.2020
Entrée: 8 € / 6 € / 2 €

Ouvert tous les jours de la semaine de 9:30 à 17:30
Ouvert le week-end, les jours fériés et pendant les vacances scolaires
de 10:00 à 18:00
Fermé le mercredi

Plus d’information presse et ou matériel visuel (non destiné à la publication)

Sandra Plasschaert
Cats Communication
Press & PR

+32 479 35 10 39
sandra@catscommunication.be


Simon Adriaensen

Design Museum Gent

Communication

+32 9 323 64 88
simon.adriaensen@stad.gent